J’admets être venu au sujet du remote Expert par accident. Une demande client sur le sujet m’a amené à creuser quelques pistes. Une fois les quelques solutions utilisées et testées, j’avais en main de quoi effectuer simplement quelques démos, parfois de manière inopinée. J’ai été convaincu très vite du potentiel de cette solution simple à mettre en œuvre. Les quelques démos effectuées au détour d’une conférence ou d’une simple discussion montrent que les clients sont convaincus aussi.

Le Remote Expert  (ou Remote Assist), qu’est-ce que c’est?

Imaginons que vous ayez dans votre structure une flotte d’intervenants sur site pour des tâches très variées. Ceux-ci ne peuvent pas être experts dans tous les domaines, ni connaître par avance tout ce dont ils auront besoin avant d’être appelés en dépannage. D’un autre côté, vous aurez sûrement un expert du domaine, qui maitrisera parfaitement l’intervention à effectuer. Mais celui-ci ne sera pas en mesure d’être présent sur l’ensemble des sites au cours d’une journée, les pannes ne se planifiant jamais comme cela nous arrangerait.

Il faudrait donc une solution permettant à l’expert de se démultiplier. Comme le clonage humain n’est pas encore au point ni éthiquement accepté, il faut trouver autre chose. Et voici le Remote Expert.

Cette solution consiste à utiliser un appareil mobile sur le site de l’intervention, pour partager l’environnement de travail avec l’expert. Et surtout de pouvoir annoter et donner des indications sur cet environnement.

L’intervenant peut utiliser deux options :

  1. Il est équipé d’un casque de réalité mixte. Dans ce cas il peut l’utiliser pour partager son espace de travail, et avoir dans son champ de vision une fenêtre de dialogue ou de partager avec l’expert. Celle-ci permettra par exemple de montrer un schéma, ou simplement de voir le vidéo conférence.
  2. Il possède un téléphone mobile. Il pourra alors l’utiliser pour montrer ce qu’il observer, et voir partager les annotations avec l’expert. Il pourra lui aussi annoter sa vision.

En bref, cela revient à une vidéoconférence, couplée à un tableau blanc interactif.

Il est à noter que grâce à des technologies d’ancres géospatiales, toutes les annotations sont ancrées sur des objets physiques du champ de vision. Cela permet à l’intervenant de se déplacer sans perdre les indications.

Voici une capture d’écran de que cela donne, avec un petit circuit en LEGO :

Pour la vidéo complète, c’est ici :

Dans cette démo, pour des raisons purement pratiques, j’ai utilisé la solution Chalk de PTC (https://chalk.vuforia.com).

L’autre solution que j’utilise est Dynamics Remote Assist de Microsoft (https://dynamics.microsoft.com/en-us/mixed-reality/remote-assist/)

Pour les tarifs et les comparatifs, contactez-moi 🙂

Leave a Reply