La transfo DevOps – étape 1

Je sais, tout le monde parle de DevOps, à tort et à travers, mais parfois à raison. C’est un terme souvent utilisé pour redorer une image d’équipe ou de practice, et donner une touche sexy sur un jeu de diapositives. Je le vois souvent utilisé pour décrire ce qui n’est essentiellement que de l’automatisation dans une équipe Ops/infrastructure. C’est un bon début, mais ce n’est qu’un début, pas le voyage complet.

Néanmoins, ayant été acteur, parfois majeur, et témoin de plusieurs de ces transformations vers le DevOps, je voulais donner mon avis, à qui veut bien l’entendre. Ce que je vais dire va sûrement paraître trivial à certains d’entre vous, mais pourrait donner quelques indices à ceux qui se demandent où va le métier d’infogéreur.

Je parle de transformation DevOps, spécifiquement lorsque cette transformation touche une équipe de Managed Services/infogérance. C’est un sujet difficile dans ce contexte, car ces équipes doivent fournir un support moderne à leur client, qui sont parfois déjà organisés en mode DevOps, et même les aider à vivre cette transformation.

Je ne vais pas entrer dans les sujets contractuels et SLA, c’est un point très sensible et complexe. En tout cas, pas aujourd’hui.

J’ai pu observer deux façons d’approcher ce sujet. La première est une transformation complète et radicale de l’existant, pas de quartiers. La seconde est de construire une nouvelle équipe dédiée DevOps, en parallèle de l’existant.

J’ai seulement vécu la seconde méthode personnellement. Il s’agissait d’une opportunité car nous amenions tout un panel de nouvelles technologies et de clients dans une équipe d’infogérance existante. J’ai pu faire le choix de repartir d’une feuille blanche et de bâtir un ensemble d’outils et de méthodes pour desservir des nouveaux clients dans un nouveau modèle, en ne m’appuyant qu’au strict minimum sur l’existant. Cela nous a donné la possibilité d’être créatif et de démontrer la viabilité des nouvelles méthodes de travail et d’interaction avec nos clients.

La partie difficile a été l’adaptation aux services existants. Par exemple, nous avons du commencer en conservant les outils de supervision existants, car nous ne pouvions pas demander aux équipes de monitoring 24*7 de surveiller des outils et dashboards multiples. Notre succès sur les autres domaines (infrastructure as code, focus sur l’applicatif) nous a permis ensuite de driver un changement de plate-forme de supervision, quelques mois après les premiers pas. Et le mouvement, une fois lancé, a continué.

L’autre méthode, aka Big Bang, j’en ai été témoin. C’est une approche très disruptive, et qui ne peut pas être portée par n’importe qui. Il faut avoir un soutien de sa hiérarchie, jusqu’aux plus hauts niveaux, car l’implémentation va avoir des répercussions. Tout d’abord sur les équipes elles-mêmes, car tous les profils ne sont pas prêts à changer du jour au lendemain, même avec un accompagnement personnalisé. Ensuite sur le delivery et les clients, car eux non plus ne sont pas forcément convaincus, ou enchantés de subir les effets de bord de vos transformations internes.

Le côté très positif est par contre d’éviter d’avoir à gérer deux équipes en parallèle pour le même service au client. Et surtout de ne pas conserver de legacy très longtemps.

Je ne peux que vous suggérer deux lectures pour en savoir plus sur les enjeux de cette transformation : Phoenix project, qui est une version romancée d’une évolution DevOps, et The DevOps Handbook, qui donne les clés concrètes pour mener cette transformation.

La prochaine fois, je parlerais de comment il faut choisir la bonne cible, interne ou externe, pour démarrer ce voyage vers le monde merveilleux du DevOps.

DevOps transformation for Managed Services

I know, DevOps is still a buzzword. IT is often used to rebrand an old team or practice, and give more sexiness to a marketing slideset. I have seen it used to describe what is essentially an automation team within an Ops team. Good start, but missing the point.

Anyway, having been a major actor in a devops transformation, and witness to many, I wanted to give some advice to anyone out there patient enough to listen to me. I think most of what I am going to say will seem trivial, but it would help a few of us to put some words on what is happening to good ol’ outsourcing.

I am talking right now about DevOps transformation, but specifically when it happens to a Managed Services team, as in an outsourcing company, or an MSP. This is a difficult spot, as such teams should be able to provide support for DevOps organizations form their customers, and even help them.

I will skip the contract and SLA part, as it is a very tricky subject, at least for now.

I have seen two ways of approach the subject. First is full ahead transformation, no quarters, no mercy. The second is building a new team dedicated to DevOps, in parallel of the existing one.

I have only experienced the second first hand. It was an opportunity as we were bringing a new set of skills and customers into an existing managed services org. I chose to break from the past, and build a new set of tools and processes almost outside of the existing system. This creates the possibility to create and prove the viability of these new ways of working and interacting with your customers.

The difficult part is where you have to merge with the existing tools and processes. For example, we had to start with the monitoring tools we had, as we could not ask our 24*7 monitoring team to have multiple dashboards and tools. The fact that we were successful with the other tools and habits we developped allowed us to push for a new monitoring solution a few months after the initial move. And we kept the momentum after that 🙂

The other way I have witnessed, to transform the whole team at once, is challenging and cannot be carried by anyone on the team. I would advise that you start this path if you have a sufficient executive weight, or support from the executive team, because it will be a disruptive path. This is good, but the cost might be high, both in terms of people inside the team being disgruntled and maybe leaving, and in termes of your existing customers (and prospects) who might not understand what you are undetaking. The uptake is that you avoid having two different teams working with different mindsets and toolsets.

Obviously I would recommend reading the Devops Handbook, and the Phoenix Project, to get a basic understanding of what you are getting yourself into 🙂

Next up, I will try and help you target which team and/or customer would be a best fit to start your devops journey, stay tuned!